Conseils Nutrition #10

Le moment des courses est crucial, c'est le plus important pour bien choisir...

  • Leçon #10 : le PDF
    Leçon #10 : le PDF

    En cliquant ci-dessus, vous pouvez télécharger le PDF de cette leçon pour le lire par exemple sur une tablette (ce fichier est optimisé pour une lecture sur iPad)

    Pour une lecture plus agréable, vous avez tout intérêt à télécharger ce fichier...

Leçon n°10 :
Les 8 pièges à éviter lorsque vous faites vos courses 

Puisque nous parlons à nouveau de digestion dans la posture d’aujourd’hui, je vous suggère de vous intéresser de plus près à la qualité des aliments que vous achetez dans votre supermarché préféré.

Comme cela a été évoqué dans la toute première leçon, les aliments les plus sains pour l’organisme (et donc pour une bonne gestion de son poids) sont ceux dont on peut dire qu’ils sont « naturels ».

Mais tout le monde sait qu’il est impossible de se contenter de cette information pour choisir intelligemment sont alimentation dans un supermarché d’aujourd’hui, puisque, à part les fruits frais et les légumes frais, tous les aliments sont passés par une étape de transformation plus ou moins complexe avant d’arriver dans les rayons des supermarchés.

Nous allons voir ici quelques grandes clés de lecture qui permettront de décoder les étiquettes des produits alimentaires. Cette étape est importante pour savoir ce que vous mettez réellement dans votre assiette et ce que votre corps devra digérer…

Révision : les qualités de base d’une alimentation saine

Pour que les choses soient bien claires dans votre tête et pour que vous sachiez dans quel esprit cette leçon est faite, voici les quelques idées qui sous-tendent la définition d’ « alimentation saine ».

Vous pourriez considérer cela comme évident, mais il vaut le rappeler, une alimentation saine est :

1/ La plus naturelle possible. Toutes les étapes de transformation, de raffinage, d’adjonction ou de cuisson d’un aliment que vous trouvez dans le commerce est potentiellement une détérioration nutritive de l’aliment de base. En gros, plus la chaîne industrielle entre un aliment « brut » et sa présentation finale est longue, moins cet aliment a de chance d’être intéressant sur le plan nutritionnel.

2/ Dépourvue de grandes quantités de sel et de sucre. Les quantités de sel (sodium) et de sucre (glucides, glucose, saccharose, et tous les mots en « -ose ») d’un aliment doivent être modérées.

3/ Généralement simple. Plus un aliment contient beaucoup d’ingrédients, plus il risque de contenir des ingrédients inutiles, chimiques, ou autre…

Les 8 astuces à suivre pour trouver une alimentation saine dans votre supermarché grâce aux étiquettes des produits alimentaires

1. Si dans la liste des ingrédients d’un produit, vous arrivez sur des mots imprononçables, incompréhensibles ou que vous ne reconnaissez pas, n’allez pas plus loin !

Dites-vous qu’on essaie de vous embrouiller avec des mots savants qui cachent des réalités dont parfois même les producteurs ne mesurent pas les effets.

C’est ainsi qu’on s’est aperçu un jour que certains produits « bienfaisants » de Danone se sont révélés être à l’origine de cas répandus d’obésité. Evidemment, l’information a été étouffée au maximum pour ne pas nuire à la réputation de la marque.

2. Pour avoir une idée approximative des quantités de chaque ingrédient dans un produit, tenez compte du fait que sur une étiquette, les ingrédients sont classés par ordre d’importance. Ceux qui apparaissent en premier sur la liste sont ceux qui sont présents en plus grande quantité.

3. Les niveaux de sodium (=sel) : évitez les aliments qui contiennent une quantité élevée de sodium.

On les trouve surtout dans des produits préparés : les plats préparés, les soupes, les sauces, les conserves ou encore les aliments surgelés.

On recommande de ne pas consommer plus de 3 à 4 grammes de sel par jour !

4. Les fibres : essayez de trouver des aliments qui contiennent minimum 2 grammes de fibres pour 100 calories. Si vous consommez de 25 à 40 grammes de fibres par jour, vous êtes dans le bon.

5. Les glucides : vous savez maintenant que les glucides sont un des premiers responsables de la création de graisse dans le corps lorsqu’ils ont un indice glycémique élevé…

Mais la quantité de glucides n’est pas en soi une mesure du poids que vous risquez de prendre en mangeant tel ou tel aliment.

Par exemple, si vous prenez des pâtes, vous vous gavez de glucides, mais vous réduisez franchement l’indice glycémique de votre plat si vous cuisez vos pâtes « al dente », que vous prenez des pâtes complètes et que vous ajoutez des légumes à votre menu.

6. Évitez tous les aliments sucrés. Comme vous le savez, le sucre n’est pas indispensable au corps. Il est même néfaste à son bon fonctionnement.

Ne prenez pas non plus d’aliments contenant des édulcorants : ils ne sont pas meilleurs pour la santé.

Par ailleurs, faites attention à tous les sucres : fructose, maltose, saccharose, … qui parfois s’accumulent en fin de liste des ingrédients, jusqu’à devenir assez importants en quantité.

7. Les farines de blé ou farine enrichies sont des farines blanches, c’est-à-dire des farines qui ont été vidées de leurs substances nutritives intéressantes, comme par exemple les fibres.

Recherchez plutôt les aliments qui font mention de l’utilisation d’une farine de blé entier.

8. Les graisses : outre le fait que vous devriez de préférence vous orienter plus souvent vers des graisses insaturées que des graisses saturées, j’attire votre attention sur le fait que les graisses dites « trans » sont à éviter à tout prix.

Pour votre information, les huiles hydrogénées ou même partiellement hydrogénées sont elles aussi des graisses trans, c’est-à-dire des graisses fabriquées de manière industrielle et qui ont des effets plus graves que les graisses saturées.

Un dernier conseil

Cette liste d’astuce n’est pas exhaustive, mais elle attire déjà l’attention sur les principaux « warnings » qu’il faut garder à l’esprit lorsque vous faites vos courses dans votre supermarché préféré.

Par ailleurs, cela vaut la peine de vous rappeler qu’il ne jamais avoir une faim de loup lorsque vous faites vos courses.
En agissant de cette manière, vous créez les conditions parfaites pour acheter impulsivement des aliments qui ne vous ferons aucun bien, ni à votre santé, ni à votre poids !